Théâtre des Champs Élysées
Slider

Concerto Italiano
Rinaldo Alessandrini  clavecin                

Bach et Vivaldi : les interprétations novatrices de Concerto Italiano ont changé notre perception de la musiques des XVIIe et XVIIIe siècles


Vivaldi  Concerto pour cordes RV 156
Bach  Sinfonia extraite de la cantate Non sa che sia dolore BWV 209
Vivaldi  Concerto pour cordes RV 160
Concerto pour flûte traversière RV 440
Concerto pour cordes RV 121
Bach  Concerto Brandebourgeois n° 5 BWV 1050

Véritable homme protée (à la fois claveciniste, pianofortiste, organiste, chef de chœurs et d’orchestre), Rinaldo Alessandrini, malgré un apprentissage musical relativement tardif n’en n’est pas moins devenu une sommité dans le domaine de la musique ancienne et baroque. Il fonde dès 1984 le Concerto Italiano, qui s’impose rapidement dans les Madrigaux de Monteverdi. Le brio et la débauche de vie et de couleurs de cet ensemble de référence éclatent également dans Vivaldi et Bach. Ses membres, qui sont autant de solistes, animent d’une présence intense les concertos du « prêtre roux », si familiers et si changeants à la fois. Ce programme aux airs de fête se termine avec le charme mélodique et la magnificence du très apprécié 5e Brandebourgeois de Bach, qu’on peut légitimement envisager, en raison notamment de l’impressionnante cadence du premier mouvement, comme le premier concerto pour clavecin de l’histoire.



08/03/2015

Pierre et le loup... et le jazz

Enregistrement de l'album "Pierre et le loup... et le jazz" avec The Amazing Keystone Big Band, Denis Podalydès et Leslie Menu.

Aucun résultat n'a été trouvé Quitter la recherche