Théâtre des Champs Élysées
Slider

Magnificat

Jean-Sébastien Bach

La plus célébrée des œuvres sacrées de Bach écrite sur le texte du Cantique de Marie inspire la joie profonde et l'humilité de la foi


Œuvre composée en 1726, BWV 243

Masaaki Suzuki  direction 

Hana Blažiková  soprano
Joanne Lunn  soprano
Robin Blaze  contre-ténor
Zachary Wilder  ténor
Dominik Wörner  baryton-basse

Bach Collegium Japan 

En complément de programme
Bach  Ich hatte viel Bekümmernis, cantate BWV 21
Vergnügte Ruh, beliebte Seelenlust, cantate BWV 170

Durée du concert
1ère partie : 35 mn environ - Entracte - 20 mn - 2e partie : 50 mn environ

Avant de composer son Magnificat à l’automne 1723, donc pendant la première année de son cantorat à Leipzig, on sait que Bach avait copié ou fait copier par sa femme et son fils ainé Friedmann d’autres pages consacrées au cantique marial. Malgré cela et à la différence d’autres partitions du musicien, on ne trouve aucune trace d’influence extérieure sur sa composition. Il existe deux versions de cette partition majeure : une première fut écrite en mi bémol majeur (BWV 243a) puis remaniée dix ans plus tard pour une seconde version en ré majeur (BWV 243). La richesse, la variété et la puissance expressive de cette œuvre en font l’une des pages les plus personnelles et abouties de Bach.




Vous aimerez aussi

08/03/2015

Pierre et le loup... et le jazz

Enregistrement de l'album "Pierre et le loup... et le jazz" avec The Amazing Keystone Big Band, Denis Podalydès et Leslie Menu.

Aucun résultat n'a été trouvé Quitter la recherche