Théâtre des Champs Élysées
Slider

Stabat Mater

Giovanni Battista Pergolesi

Sonya Yoncheva et Karine Deshayes embrasent ce tube du baroque italien où le thème religieux revêt la dimension humaine


Œuvre composée en 1736

Sonya Yoncheva  soprano
Karine Deshayes  mezzo-soprano

Ensemble Amarillis

Scarlatti Concerto grosso n°3 en fa Majeur (extrait des six concertos à sept parties)
Mancini Sonata n° 14 en sol mineur 
Durante Concerto grosso en fa mineur
Entracte
Pergolesi Stabat mater

Durée du concert
1ère partie : 35 mn environ - Entracte : 20 mn - 2e partie : 40 mn environ

Si le Stabat Mater est bien authentique, contrairement à la multitude d’œuvres apocryphes qui furent attribuées à Pergolesi après sa mort, on connait bien peu de choses sur sa genèse. Cette page poignante d’un musicien disparu tragiquement à l’âge de vingt-six ans donna lieu à une légende comparable à celle du Requiem de Mozart. La tradition voudrait que le compositeur l’ait achevé sur son lit de mort… La réalité semble être bien différente selon de nombreux musicologues et historiens modernes. Il n’empêche que la célébrité de l’œuvre, abondamment exécutée et éditée dès le XVIIIe siècle, contribua pour beaucoup à la gloire posthume de son auteur. Avec ses arias et ses duos pour soli, tous d’une bouleversante expressivité, cette page appartient bien au cercle restreint des chefs-d’œuvre du répertoire ancien.



08/03/2015

Pierre et le loup... et le jazz

Enregistrement de l'album "Pierre et le loup... et le jazz" avec The Amazing Keystone Big Band, Denis Podalydès et Leslie Menu.

Aucun résultat n'a été trouvé Quitter la recherche