Théâtre des Champs Élysées
Slider

Philippe Jaroussky  contre-ténor
Ensemble Artaserse        

Philippe Jaroussky explore les splendeurs de la musique baroque de Venise, du grand Monteverdi au mystérieux Agostino Steffani


Souffrant d'une bronchite, Philippe Jaroussky se voit dans l'obligation de reporter son concert, initialement prévu le 25 juin, au lundi 4 juillet 2016.

Vous pouvez soit conserver vos billets valables pour la soirée du 4 juillet soit nous les retourner avant le 27 juin afin de procéder au remboursement dans les meilleurs délais.
Nous vous remercions de votre compréhension.

Cesti  Sinfonia et air « festeggia mio core »  extrait de Le disgrazie d’amore
Cavalli  Recitatif  et aria d’Endimione  « lucidissima face » extraits de La Calisto
Rossi  Lamento d’Orfeo « lasciate averno» extait de L’Orfeo
Meali  Sonate pour violino « la cesta »
Cavalli Aria di  «all’armi mio core»  extrait de Statira, principessa di Persia
Marco Uccellini  Sinfonia quinta a cinque stromenti
Legrenzi  Grande scène de Giustino: « O del ciel ingiusta legge! » extrait de Giustino
Marini Passacaille
Rossi  Air « M’uccidete begl’occhi »
Steffani Air « Sorge Anteo »  extrait d’Alarico
Uccellini   Sinfonia sesta a cinque stromenti op. 7
Monteverdi  « Adagiati, Poppea » (Incoronazione di Poppea)
Cavalli  Airs « Delizie contente » extrait de Giasone  et  « Che città» extrait de Ormindo
Steffani  Marco Aurelio, ouverture - Récitatif et air d’Anfione « dal mio petto», extrait de Niobe Regina di Tebe
Legrenzi Sonata a due « La Spilimberga »
Cesti Lamento de Polemone  « Berenice » extrait de Il Tito
Steffani  Aria ciaccona « Gelosia, lasciami in pace » extrait de Alarico

Avec son timbre d'eau pure et une voix souple et agile, Philippe Jaroussky est le contre-ténor le plus incontournable de sa génération. Sa parfaite maîtrise technique et son aisance désarmante lui permettent les nuances les plus audacieuses et les plus périlleuses. 

Toujours à la recherche de découvertes excitantes et de splendeurs inédites, il prépare un récital brillant et riche en surprises sur les pas des compositeurs vénitiens du XVIIe siècle. Le "Seicento", c’est le règne majestueux des deux grands génies, Claudio Monteverdi et Francesco Cavalli, dont les célèbres lamenti trouveront dans l'interprétation du contre-ténor l'apesanteur et le magnétisme à faire suspendre le temps.  Ce siècle est aussi une galaxie parsemée d'étoiles musicales encore injustement méconnues, tels Barbara Strozzi, Antonio Sartorio ou encore Agostino Steffani, dont l'imagination mélodique et l'étonnant sens dramatique mériteraient à eux seuls un récital. Autant de compositeurs d'exception que ce programme entend remettre sous le feu des projecteurs !

 



Eric Ruf

Sed sapien augue, rhoncus molestie varius a, bibendum quis nisi. Donec sed est nisl. Maecenas auctor interdum pharetra. Fusce pellentesque, i sit amet dapibus sollicitudin, ligula metus tincidunt purus, porta faucibus eros purus quis ante. Fusce euismod vitae faucibus dignissim.

Philippe Jaroussky

Extrait de "Si dolce" de Monteverdi interprété par Philippe Jaroussky avec Christina Pluhar & L'Arpeggiata (album Teatro d'Amore, Warner)


Vous aimerez aussi

08/03/2015

Pierre et le loup... et le jazz

Enregistrement de l'album "Pierre et le loup... et le jazz" avec The Amazing Keystone Big Band, Denis Podalydès et Leslie Menu.

Aucun résultat n'a été trouvé Quitter la recherche